Comprendre la kératite aiguë : symptômes, causes et traitements

Comprendre la kératite aiguë : symptômes, causes et traitements

Introduction

La kératite aigue (KA) est une infection superficielle de la cornée de l’œil. Elle est caractérisée par des douleurs, des signes inflammatoires et une vision altérée. Cette pathologie peut être liée à différentes causes, notamment une infection bactérienne, virale ou fongique. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les différents aspects liés à la kératite aigue, allant du diagnostic à la prise en charge.

Les signes et symptômes de la kératite aigue

La kératite aigue se caractérise par différents signes et symptômes, tels que:

  • Douleurs oculaires: La douleur est présente dès les premiers jours d’apparition de la kératite aigue. Celle-ci peut varier d’intensité allant d’une simple gêne oculaire à une douleur intense qui peut devenir insupportable et empêcher le sommeil.
  • Rougeur de l’œil: La conjonctive, partie transparente qui recouvre la surface de l’œil, peut être rouge.
  • Claquement de paupière: Les patients atteints de kératite aigue peuvent avoir des claquements de paupière involontaires ou des spasmes oculaires.
  • Photophobie: Les patients atteints de kératite aigue sont souvent très sensibles à la lumière, même faible.

Diagnostic de la kératite aigue

Le diagnostic de la kératite aigue est généralement posé par un ophtalmologiste. Dans la plupart des cas, le diagnostic de la kératite aigue est basé sur l’observation clinique des signes et symptômes.

Dans certains cas, un prélèvement de la cornée peut être effectué pour identifier le pathogène responsable de l’infection.

Les causes de la kératite aigue

La kératite aigue peut être liée à différentes causes, notamment:

  • Infection bactérienne: Les bactéries sont souvent à l’origine de la kératite aigue.
  • Infection fongique: Les champignons peuvent également être responsables de la kératite aigue.
  • Infection virale: Les virus peuvent également causer la kératite aigue. Les causes les plus courantes sont le virus de l’herpès simplex, l’adénovirus et le virus de la varicelle-zona.
  • Cornée endommagée: Toute lésion de la cornée, qu’elle soit traumatique, chirurgicale ou thérapeutique, augmente le risque de kératite aigue.
  • Blessure oculaire: Les blessures oculaires, notamment les égratignures de la cornée, augmentent également le risque de kératite aigue.

Prise en charge de la kératite aigue

Le traitement de la kératite aigue dépend de l’origine de l’infection et de la cause sous-jacente. Les antibiotiques topiques sont généralement prescrits dans le cas d’une infection bactérienne, tandis que les antiviraux sont utilisés dans le cas d’une infection virale.

Les corticoïdes peuvent également être utilisés pour réduire l’inflammation et soulager les symptômes. Cependant, leur utilisation doit être strictement contrôlée car ils peuvent diminuer la réactivité immunitaire de l’œil et laisser le champ libre à une infection.

Dans certains cas, une greffe de cornée peut être nécessaire si la cicatrisation n’est pas satisfaisante.

La prévention de la kératite aigue

La kératite aigue peut être évitée en se protégeant les yeux de toute blessure ou contact avec des produits potentiellement infectés.

Conclusion

La kératite aigue est une infection de la cornée qui peut être très douloureuse et qui altère la vision. Les signes inflammatoires sont présents dès les premiers jours: douleurs, rougeur, claquement de paupière, photophobie, etc. Les causes sont multiples, avec une prévalence importante des infections bactériennes. Le diagnostic est posé par un spécialiste. La prise en charge dépend de la cause et de l’origine de l’infection. Les antiviraux, les antibiotiques oraux ou topiques et les corticoïdes peuvent être utilisés pour traiter l’infection. La prévention est essentielle pour éviter cette pathologie.